<

2 auteurs

Elisabetta Vernier

Élisabetta Vernier

Irvin Anneix

Irvin Anneix

Nous avons voulu réaliser une intervention en lien avec l'exposition "Toutes cadeaux sauf une", qui présente une partie de l'histoire du photojournalisme de ces soixante dernières années. Si le photojournalisme documente souvent des faits de société marquants, il est plus rarement personnel et autobiographique. Ce workshop a été une sorte de pari où nous avons proposé à quatre participantes, Goundo, Alia, Maya et Inès, alors novice dans le domaine, de devenir les photojournalistes de leur vie.

Pendant quatre jours, en se basant sur un document personnel et symbolique, les participantes ont dû produire des petits objets multimédias (films, documentaires sonores, roman photos) pour documenter un instant bien particulier de leur vie. À partir de photos d'elle petite, Alia nous a parlé des meilleurs moments de son enfance et aussi de ses souvenirs de la Tunisie, sa terre natale comme elle la nomme si bien. Pour Inès, pas besoin de ramener des veilles photos. Son document personnel, il est sur son poignet : c'est son bracelet porte-bonheur qu'elle a reçu pendant l'aïd. Pour Maya, c'était une évidence, il fallait choisir une photo qui lui permettait de danser. Enfin pour Goundo, pas question de parler du passé. À partir d'une photo de son téléphone, elle nous a raconté sa vie quotidienne.

Malgré la forte contrainte de temps, qui s'est révélée stimulante, et grâce à l'investissement total des participantes, nous avons aboutis à une interface collaborative, composée de matières variées qui restituent quatre histoires singulières et spontanées.